• Julie

Petites astuces du quotidien d'inspiration Montessori pour acquérir l'autonomie entre 12 et 18 mois

Dernière mise à jour : 9 avr.

L'apprentissage de l'autonomie est pour votre enfant une étape fondamentale qu'il ne demande qu'à franchir. Vous pouvez l'aider dans ses apprentissages en lui facilitant l'accès aux objets et actions du quotidien, dans toutes les pièces de la maison. Je vous propose ici quelques pistes inspirées de la méthode de Maria Montessori pour adapter votre intérieur à votre enfant, afin de répondre à sa demande d'autonomie et le laisser faire seul, durant la période située entre ses 12 et 18 mois.


Avant toute chose, enlevez ce qui est dangereux ou fragile de sa portée ; faites en sorte qu'il puisse avoir accès en station debout à des surfaces planes pour manipuler les objets en étant à l'aise. Laissez-le faire des expériences à faible risque, comme ouvrir ou fermer une pote (que vous pouvez bloquez avec un objet lourd posé au sol). En laissant un enfant évoluer de façon libre, bien entendu sous votre surveillance, il fera ses expériences calmement et apprendra plus rapidement la prudence.




Dans l'entrée et dans le salon


Afin de retirer facilement ses chaussures et d'accrocher ses affaires tout seul, vous pouvez prévoir pour votre enfant un petit banc ainsi qu'un portemanteau à sa hauteur. Avec, pourquoi pas, une étagère et un panier pour ranger ses chaussures et déposer ses accessoires : bonnet ou chapeau, tour de cou, jambières ou encore lunettes de soleil.


Dans le salon (ou dans sa chambre), vous pouvez ranger ses livres à sa hauteur, sur une étagère ou dans une bibliothèque adaptée à sa taille, et aménager un coin confortable pour la découverte de ses livres, seul ou avec vous.


Dans la salle de bains


Une fois qu'il marche correctement, vous pouvez placer une bassine sur un petit meuble bas, ou utiliser un bidet si vous en avez un, et mettre à disposition du savon, un gant de toilette pour le visage (pourquoi pas les gants d'apprentissage de L'arche de Juju ;-) )et une petite serviette. Ainsi, vous pourrez lui montrer comment se brosser les dents, les cheveux, se laver les mains et se débarbouiller. Rapidement, vous verrez qu'il souhaitera tout faire tout seul.


À proximité du bidet ou de la bassine, prévoyez un petit rangement pour sa brosse à dents, sa brosse à cheveux, son dentifrice et son gobelet. Un petit miroir à sa hauteur lui permettra de se rendre compte de ses gestes.





À table


Un coin repas peut être prévu dans la cuisine ou la salle à manger, à sa taille, afin de l'encourager à manger de manière autonome et qu'il puisse par la suite mettre le couvert et débarrasser.

Mettez à disposition un rangement à sa hauteur contenant ses couverts, sa vaisselle et son set de table -set que vous pouvez choisir uni et dessiner dessus les emplacements des ustensiles.


Quelle vaisselle prévoir ? Il existe une quantité incroyable de vaisselle pour enfants. Pour un apprentissage facilité et zéro risque pour la santé, il est préférable de proposer de la vaisselle en verre ou en céramique, comme pour les adultes mais de petite taille, en verre transparent pour l'aider à faire le lien entre la vue et le goût. La vaisselle en verre l'aidera à apprendre à mesurer ses mouvements ; il y aura nécessairement de la casse, petits incidents à accepter avec calme qui permettront à l'enfant de comprendre qu'il doit éviter les gestes brusques et rapides. Chose dont il est difficile de se rendre compte avec une vaisselle incassable. Les couverts doivent être faciles à prendre en main. Vous pouvez enfin lui mettre un bavoir qu'il peut enlever tout seul et qu'il pourra enfiler seul également par la suite.


Mettez aussi à disposition une éponge pour nettoyer au fur et à mesure ; cela afin de dédramatiser et de lui apprendre à faire seul.



Les tâches journalières faciles à réaliser, dès 15 mois


Votre enfant peut quotidiennement vous aider dès le plus jeune âge en participant aux activités les plus simples, afin que les tâches ménagères soient réalisées avec plaisir, avec vous.


D'accord, mais quelles activités ? Toutes les petites actions qui vous viendront à l'esprit : mettre le linge dans la machine à laver, mettre quelque-chose à la poubelle, aider à ranger les courses en tendant les paquets ou en les mettant dans le placard, porter un verre, aider à arroser les plantes avec un petit arrosoir, aider à la cuisine (mélanger les ingrédients, placer des fruits sur une tarte...), passer l'éponge sur la table ou encore aider à ranger ses livres ou ses jouets. Le secret ? Tout transformer en jeu pour déclencher une action réalisée avec plaisir !




Apprendre le balayage : rassembler et ramasser en deux étapes


À partir de 12 mois, votre enfant aime imiter ce que vous faites. Vous pouvez l'initier à l'activité du balayage en réalisant dans un premier temps ces actions simple ; l'enfant s'organisera dans l'espace et développera sa concentration et sa coordination main-oeil :


  • Nouez un foulard en rond et posez-le au sol

  • Lancez des boules de papier froissé au sol et annoncez à votre enfant que vous allez les rassembler

  • Ramassez et rassemblez-les pour les mettre au milieu du foulard

  • Recommencez et proposez à votre enfant de les rassembler lui-même


Puis, vers 14 mois, faites évoluer l'activité de cette façon :


  • Tracez un cercle au sol et faites tomber quelques pois chiches par terre

  • Rassemblez-les au milieu du cercle

  • Recommencez et proposez à l'enfant de les ramasser à son tour

L'activité balayage sera acquise par votre enfant autour de l'âge de 3 ans.





Apprendre à l'enfant à s'habiller seul



Pour acquérir cette compétence, l'environnement de votre enfant doit être propice : des rangements à sa taille comprenant quelques vêtements de saison, une corbeille à linge pour les déposer le soir et un miroir en pied. Le miroir est un élément important dans l'apprentissage de la coordination : il permet à l'enfant de vérifier ses gestes et s'il n'a rien oublié. C'est un allié dans l'acquisition de l'autonomie.


Laissez votre enfant choisir les vêtements qui lui plaisent. L'habillage peut être facilité grâce à des vêtements comportant des boutons s'ouvrant et se fermant simplement. Montrez-lui, pour chaque vêtement, comment l'enfiler seul. Il peut s'entraîner à boutonner et déboutonner en posant l'un de vos gilets à plat par terre. L'idéal est de commencer avec de gris boutons et des boutonnières souples.



L'aider à manger seul


Vers 15 mois, votre enfant peut commencer à se servir de sa cuillère et de son verre, une grande étape dans le chemin vers l'autonomie. Il peut se joindre à la table familiale le soir, en privilégiant pour s'asseoir une chaise avec réhausseur ou évolutive, qui favorisera davantage son indépendance qu'une chaise haute, en lui permettant de monter et descendre tout seul.



Pour conclure


Vous l'aurez compris, il existe de nombreuses astuces pour accompagner votre enfant dans ses apprentissages autonomes. La pédagogie de Maria Montessori prend en compte les besoins des enfants à chaque période sensible afin qu'il puisse exploiter au mieux toutes ses capacités du moment, dans le calme, un environnement approprié et du matériel adapté. Vous pouvez aider votre enfant et répondre à ses besoins en intervenant le moins possible. Un enfant heureux et comblé est un enfant qui se construit de façon harmonieuse !


Bien entendu, ce que je vous propose reste de l'ordre des suggestions, à vous d'adapter les possibilités en fonction de votre contexte, de votre enfant et des pièces de votre habitation



Sources de l'article


  • 60 activités Montessori pour mon bébé : préparer son univers, l'éveiller et l'aider à faire seul / Marie-Hélène Place - Nathan, 2016

  • L'éveil de votre enfant : le tout-petit au quotidien / Chantal de Truchis - Albin Michel, 2002

  • Eveiller, épanouir, encourager son enfant : la pédagogie Montessori à la maison / Tim Seldin - Nathan, 2007

25 vues0 commentaire